sd main logo
World Oceans Protection asbl internationale
Menu

Campagnes de prévention

Mayotte et Madagascar

Cette année 2020, la WOP devrait être en prestation pour des groupes et associations dans les DOM-TOM, en l'occurrence,  l'île de Mayotte.

En développant une pêche propre tel que la pêche sportive et des séjours de ruptures, l'association souhaiterait s'implanter afin de mettre en valeur les fonds océaniques et le formidable lagons de Mayotte.

L'étude de cette zone sur le triangle Mayotte, Nosy Be à Madagascar et les îles victorieuses pourrait permettre d'élargir des zones marines protégées et réserver ainsi les zones de pêches durables aux autochtones en les préservant des vagues de pêches des multinationales venues d'Asie. La pêche sportive étant contrôlée, cela permet un potentiel énorme au point de vue de la préservation des nurseries. 

Appel aux jeunes générations 


Le plastique transporteur le microbe.

Nous sensibiliserons  les jeunes enfants dans les écoles des littoraux sur la prévention contre la pollution plastique, le vivre autrement et la consommation intelligente.

L'effet de plastique dans les mers et les océans, leurs charge en microbes et l'impact sur la faune et la flore aquatique

Le niveau de mer monte lentement mais sûrement.


Cette campagne visera le réchauffement climatique et son impact direct sur la montée des eaux. Cette montée catastrophique a un impact sur les continents mais un impact également sur la faune et la flore des océans, des espèces côtière, des prés salés et des microsystèmes environnementaux indispensables à la biodiversité.

Le blanchissement, la préservation et la reproduction de corail


Ces dernières années ont été bien souvent dirigées vers la disparitions et la dégénération des barrières de corail. Malheureusement, ce signalement mondial ne propose pas de solutions directes, il prévient tout au plus. Par cette campagne, nous viserons la comparaison entre des barrières vivantes, abîmées et mortes en proposant des solutions à court et long terme. Des associations avec d’autres fondations et laboratoires portés à la connaissance de nos membres et du public. Plus de 40 pays sont touchés par ce phénomène de destruction. Ces phénomènes sont détaillés ci-dessous.

     

Les continents de déchets à la dérive et concentré dans les Gyres de nos Océans 


Encore aujourd’hui, 76 % du monde ignore l’existence de continents de plastiques dans nos mers et nos océans. Ces Gyres atteignant parfois des millions de kilomètres carrés. Par cette campagne, nous essayerons de publier ces chiffres, des tableaux et les graphiques. Mais par dessus tout, nous nous rendrons sur place afin d’y prendre photos et vidéos pour rendre public ces désastres écologiques. Départ du projet en 2020.

Nous présenterons aussi des idées de projets pour un futur très proche contre ces Gyres de pollution. Certains pays et associations sont déjà sur des projets de grandes envergures mais réalisable par le groupement et le partenariat de toutes ces infrastructures associatives. Nous contribuerons à notre manière à ces projets dans la mesure de nos possibilités.

La corrosion de l’Océan par l’absorption de CO²


Nul ne peut ignorer aujourd’hui que la lutte contre le réchauffement climatique est entre nos mains. Ils faut changer nos gestes du quotidien et devenir respectueux de l’environnement. Ce que l’on sait moins, c’est que ces gestes peuvent aussi sauver nos océans et ainsi préserver notre garde-manger. En effet, les océans apporte près de 20 % des protéines animales consommées par la population mondiale et jouent un rôle crucial dans la sécurité alimentaire rapporte Marina Lévy, Océanographe et Directrice de recherche au CNRS.

Dans cette campagne, nous démontrerons que pas moins de 40 pays (plus de 700 littoraux) sont touchés par ces phénomènes dû à cette absorption de dioxyde de carbone.

 

                                                              En 2018 


D’après ses études, publiées aussi dans Le monde-La vie de 2017, les océans – qui occupent près des 2/3 de notre planète – absorbent la majorité de la chaleur en excès (plus de 90 % depuis 1970), ils limitent la vitesse à laquelle le climat se réchauffe et jouent un rôle d’aspirateur de CO². Les scientifiques parlent de « pompe à carbone ». Ce mécanisme contribue à réduire significativement l’augmentation de la concentration de CO² dans l’atmosphère, et agit de se fait comme un amortisseur au réchauffement climatique.

L’émission de dioxyde de carbone liée aux activités humaines rend l’océan plus chaud et plus acide. Les dangers sont multiples dont principalement la montée des eaux entraînant la submersion des côtes, la salinisation de l’eau douce et la désertification des mers notamment les barrières de corail et des variétés de faunes et de flores.

Nous collecterons les données, les graphiques, des vidéos et des photos. Nous réaliserons ensuite un exposé dans notre magazine et rendu publique de manière compréhensible que tout le monde puisse le comprendre et en prendre conscience.